R++ est un logiciel d’analyse statistique haute performance. Simple, rapide, efficace. Pour mettre les statistiques à la portée de tous.

Survivre dans Game of Thrones : que disent les statistiques ?

 

 

Si vous êtes fan de la série, ça n’a pas pu vous échapper, GoT est un endroit rempli de sympathiques gaillards pleins de bonne volonté mais également fréquenté par des personnes terriblement maladroites et comme chacun sait, un accident est si vite arrivé ; les cuisiniers utilisent des produits pas toujours très frais et il y a régulièrement des pénuries de croquette pour dragon.

 

 

 

 

 

Bref, vous l’aurez compris, survivre dans GoT, ce n’est vraiment pas une sinécure. Comme il ne reste plus qu’un épisode et qu’on aimerait bien garder Tyrion jusqu’au bout, on a fait quelque stat pour l’aider à ne pas mourir : Comment ne pas se faire décalcifier dans GoT ? C’est maintenant !

Premier constat, 52% des personnages décèdent au cours de la série ; rapporté à la population mondiale ça ferait 3.9 milliards de cadavres. Rien que pour la première saison, le taux de mortalité a été de 22%, un taux d’homicide 400 fois plus élevé qu’en Colombie. A ce tarif, il vaut mieux être homme de main d’un baron de la drogue que vivre dans l’imaginaire de George R R Martin.

Niveau durée de vie, 50% des maladroits qui meurent passent moins de 4 minutes à l’écran…  « – Bonjour, signez votre contrat. – C’est bien un CDI ? Oui, oui, ne vous inquiétez pas pour ça » Et paf, quatre minutes plus tard, rupture de contrat pour la seule raison non contestable aux prud’hommes : la mort ! Les éphémères ont une vie 360 fois plus longue…

Si on rapporte ça aux deux naissances sur l’ensemble des 7 saisons (malgré quelques bonnes volontés qui se dévouent corps et âme au repeuplement), c’est quand même assez mal barré pour la démographie en Westeros…

On note également que la mort s’énerve quand la saison avance. 2 fois plus de morts dans le dernier épisode que dans les autres. Les causes des accidents sont variables. Beaucoup se blessent en nettoyant leurs armes, certains oublient de nourrir les petits animaux de compagnies, d’autres jouent avec des cordes, d’autre encore jouent avec le feu… On note également la présence de deux extra-terrestres qui meurent de causes naturelles, probablement dans leur lit. Comme quoi, même dormir c’est dangereux.

Premier constat, sans surprise, elle frappe plus les combattants que les autres. Grave question, les femmes sont-elles protégées de tant de haine ? A priori, elle frappe plus les hommes que les femmes 56% contre 39%.

Mais parmi les combattants, il y a plus d’hommes que de femmes. Donc pour avoir confirmation, il faut faire une régression logistique prenant en compte le sexe et le statut. Et la surprise : à métier égal, le taux de décès des hommes et des femmes est très proche. Donc la mort n’est pas sexiste.

La mort n’est pas branchée voyeurisme, ceux qui apparaissent nu meurent aussi bien que les autres. Tyrion, tu peux garder tes braies. Cependant, elle n’aime pas les pervers : 78% de chances de mourir pour les déviants sexuels contre 48% pour les non-déviants.

Clairement, elle n’aime pas non plus les riches ; pour le statut social c’est plus subtil. Elle n’aime pas la haute noblesse ni les roturiers.

En tout cas, elle a une âme charitable, elle protège ceux dont le métier est pénible : les prostitués n’ont que 12% de chance de mourir. Elle aime aussi ceux que tout le monde aime : les populaire s’en sortent plutôt bien.

Mais surtout, la mort n’aime pas les impopulaires. La moyenne d’impopularité des morts est 2.9 fois plus élevé que celle des vivants avec un petit p fortement significatif.

Voilà Tyrion, tu sais tout. La mort dans Game of Thrones ne frappe pas au hasard. Pour survivre, pas la peine de changer de sexe ou de te déshabiller, il suffit que tu renonces à tes bien, à un peu de ta noblesse, tu ne reprends surtout pas ton métier de combattant et ta popularité fera le reste !

Cette étude a été réalisé avec le logiciel d’analyse statistique R++ sur la fantastique base de données collectée par Romane et Lucas. Pour plus de détails, vous pouvez consulter leur site web : https://www.demographie-got.com/qui_sommes_nous.html. Pour tester R++, inscrivez-vous gratuitement au beta test https://rplusplus.com/beta/

RDV le 28/05 pour parler de la place des femmes dans GOT.

Abonnez-vous à la chaine ici https://www.youtube.com/channel/UC3D79-iSkciduLFKmZAugXw et n’oubliez pas de partager.

Pour voir comment sauvegarder la pellicule en vidéo, cliquez ici

Pas encore de commentaire
Post a Comment